Naissance en santé

Table des matières

INTRODUCTION

L'accouchement est un événement naturel. Malgré tout, beaucoup de femmes ressentent à la fois de l'excitation et de l'inquiétude lorsqu'elles pensent à leur accouchement.

La meilleure façon d'apaiser ce sentiment est de se renseigner le plus possible sur l'accouchement. Il sera d'autant plus facile de vous sentir en confiance si vous savez à quoi vous attendre. Informez-vous le plus possible sur l'accouchement et discutez de vos préoccupations avec les personnes qui comptent dans votre vie.

LE TRAVAIL PRÉMATURÉ

Le travail prématuré inclut tout travail qui commence avant 37 semaines de grossesse. Le travail prématuré peut conduire à une naissance prématurée. Le plus tôt un bébé est né, plus il est probable qu'il ou elle ait des problèmes de santé à long terme. Certains bébés prématurés sont très petits et peuvent ne pas être assez forts pour vivre. N’importe qui peut entrer en travail prématuré, mais les plus à risque sont les femmes :

  • ayant leur premier bébé;
  • ayant eu un bébé prématuré avant;
  • qui fument;
  • qui souffrent d'insuffisance pondérale;
  • qui ne reçoivent pas assez de nourriture saine;
  • ayant beaucoup de stress dans leur vie;
  • ayant une infection vaginale ou de la vessie;
  • ayant eu un avortement.

Il n'est pas toujours facile pour une femme de dire si elle est en travail prématuré. Vous devriez surveiller les signes suivants :

  • un saignement vaginal;
  • des contractions de l'utérus;
  • un brusque jaillissement ou une fuite lente et constante de liquide vaginal.

Ou un changement dans ce qui vous est familier en termes de :

  • faible mal de dos;
  • pression pelvienne;
  • augmentation de la décharge vaginale.

Si vous rencontrez l'un des signes ci-dessus après la 20e semaine et avant la 37e semaine de grossesse N'ATTENDEZ PAS! La meilleure chose pour vous et votre bébé est d'aller tout de suite à l'hôpital.

A. UNE RÉFLEXION SUR L'ACCOUCHEMENT

Tout en vous informant sur l'accouchement, vous pourrez faire des plans pour la naissance de votre bébé. La plupart des hôpitaux veulent répondre aux besoins de toute la famille. Renseignez-vous sur ce sujet et sur les autres possibilités en posant des questions.

Si vous souhaitez faire appel à certains services, mais que vous n'êtes pas sûre qu'ils soient offerts, parlez-en à votre éducateur prénatal ou à votre fournisseur de services de santé. Il sera plus facile de faire les bons choix au moment venu si vous connaissez déjà vos options.

Section preview: 
À VENIR DANS CETTE SECTION

a. Un message pour le partenaire de travail

Le partenaire de travail est une personne que la future mère souhaite avoir à ses côtés pour l'accompagner pendant le travail et l'accouchement.

Voici comment le partenaire de travail peut aider la future mère pendant le travail et l'accouchement.

Tout le monde peut être un partenaire de travail : votre conjoint, bien sûr, mais aussi un membre de la famille ou une amie. Il n'est pas nécessaire d'avoir des talents particuliers, il suffit d'être disponible et attentionné.

Informez-vous auprès d'un membre du personnel de l'hôpital où vous prévoyez accoucher s'il est possible d'avoir plus d'un partenaire de travail. Les politiques à ce sujet peuvent varier d'un hôpital à l'autre.

b. La planification de la naissance de votre bébé

 

La première étape de la planification de la naissance est de déterminer les options et les choix offerts par la communauté. Parlez-en à votre fournisseur de services de santé et à votre éducateur prénatal. Dans certaines régions, vous pouvez faire appel à une Doula. Informez-vous sur ce qui est offert dans votre localité et téléphonez à la ligne Appel-santé au 1-800-267-7120.

Vous souhaitez peut-être rédiger votre propre plan de naissance. Le plan de naissance est un document écrit à l'intention du fournisseur de services de santé et du personnel infirmier de l'hôpital. Il sert à leur indiquer le genre d'accouchement que vous souhaitez et les soins que vous désirez pour votre enfant et vous.

Voici un exemple de plan de naissance qui pourrait vous aider à rédiger le vôtre. Si certains points ne vous semblent pas importants, omettez-les. N'hésitez pas à ajouter tout autre point qui vous semble plus important et qui n'est pas inclus dans cet exemple.

Bien que chacun souhaite un accouchement facile et sans complications, il se peut que tout ne se passe pas comme vous l'aviez rêvé. Dans certaines situations, vous devrez être flexible avec votre plan de naissance afin d’assurer la santé de votre bébé et la vôtre.

B. LA PRÉPARATION AU TRAVAIL ET À L'ACCOUCHEMENT

Donner naissance à un enfant demande beaucoup d'énergie. C'est un travail difficile qui demande volonté et efforts bien dosés. Pour bien s'y préparer, il faut avant tout comprendre le processus du travail pour être capable de le faciliter. Ensuite, il faut apprendre et pratiquer différentes techniques qui vous permettront de vous sentir bien.

Vous ne savez pas à l'avance quelles méthodes vous seront les plus profitables au cours du travail. Il est donc recommandé de se familiariser avec plusieurs d'entre elles. Vous pourrez ainsi toutes les utiliser au besoin.

Section preview: 
À VENIR DANS CETTE SECTION

a. Les étapes du travail et de l'accouchement

Pendant les neuf mois de votre grossesse, le bébé n'a cessé de grandir dans votre utérus. L'utérus est une poche faite de muscles très résistants qui s'étirent au fur et à mesure que le bébé grossit. Le col de l'utérus s'ouvre dans le vagin. Pendant la grossesse, le col de l'utérus est épais et fermé par un bouchon de mucus.

Durant le travail, les muscles de l'utérus se resserrent et se relâchent. Ces mouvements font ouvrir le col et aident le bébé à sortir de l'utérus. C'est ce qu'on appelle les contractions.

Le travail comprend trois étapes. C'est en apprenant et en pratiquant les techniques de respiration, de relaxation et les autres moyens qui vous permettent d'être à l'aise que vous pouvez vous préparer à mieux vivre chacune des étapes.

 

 

 

 

 

Section preview: 
À VENIR DANS CETTE SECTION

1. La première étape

Le col de l'utérus s'amincit (effacement) et s'ouvre (dilatation). Au cours de cette étape, qui dure normalement de 12 à 18 heures, le col de l'utérus s'ouvre progressivement de 1 à 10 cm.

L'animation qui suit vous permettra de visualiser la dilatation du col de l'utérus.

 

 

 

 

 

 

 

 

2. La deuxième étape

À 10 cm, le col de l'utérus est complètement dilaté et suffisamment large pour laisser passer le bébé. Il s'agit alors de l'accouchement proprement dit. Cette deuxième étape dure entre deux heures et trois heures.

Voici ce qui se passe lors de l'accouchement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3. La troisième étape

La dernière étape est celle de l'expulsion du placenta. Le placenta, qui a nourri votre bébé dans l'utérus, sort de la même façon que le bébé. Cette étape dure entre 5 et 30 minutes.

Voici comment le placenta est expulsé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

b. La relaxation

Apprendre à relaxer est l'une des meilleures manières de bien supporter les contractions. Vous trouverez des instructions détaillées pour l'apprentissage et la pratique de la relaxation au module 6 intitulé « Activités santé ».

Puisque vous ne savez pas à l'avance la position qui vous soulagera le mieux pendant le travail, il peut être utile d'en essayer plusieurs. Voici quelques exemples de positions favorisant la relaxation.

Rappelez-vous cependant qu'une seule position de relaxation est à éviter : celle où vous êtes couchée à plat sur le dos. Dans cette position, le poids de votre utérus comprime les vaisseaux sanguins et gêne la circulation qui vous alimente, ainsi que votre bébé.

 

 

 

 

 

c. Les positions

C'est maintenant que vous devez vous exercer à prendre toutes les positions qui sont possibles pendant le travail. Si vous vous exercez, elles vous sembleront confortables.

Voici quelques points importants pour le travail.

Le tableau qui suit présente quelques positions à essayer pendant la première étape du travail.

Le tableau qui suit présente quelques positions à essayer pendant la deuxième étape du travail, soit l'expulsion.

d. Le massage

Vous ne savez pas à l'avance le genre de massage qui vous fera du bien. Il est donc recommandé d'expérimenter et de pratiquer différentes formes de massage. Vous aurez ainsi le choix quand le moment sera venu.

Voici quelques recommandations générales destinées à la personne qui effectue le massage.

Les animations qui suivent démontrent les principales techniques de massage.

pour voir la technique de l'effleurage.  ​

pour voir la technique de la contre-pression.

pour voir la technique des massages longitudinaux.

 

 

 

 

e. Les mesures de réconfort

La respiration, la relaxation, la recherche de positions dans lesquelles vous êtes à l'aise et les massages vous aideront à vous sentir mieux au cours du travail.

Souvenez-vous que le travail est différent pour chaque femme. Il n'y a pas de bonnes et de mauvaises techniques, seulement des techniques qui vous sont plus ou moins profitables. L'idéal, c'est d'expérimenter pour trouver celles qui vous conviennent le mieux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Section preview: 
À VENIR DANS CETTE SECTION

Vérifiez vos connaissances

L'activité qui suit vous permettra d'en apprendre davantage sur les mesures procurant un certain réconfort pendant le travail et l'accouchement.

Cliquez sur le bouton d'option correspondant à la bonne réponse et validez en cliquant sur le bouton « Vérifier ».

1

Parmi les options suivantes, laquelle serait la plus appropriée pour aider la mère à relaxer?

a) Passer un linge chaud sur le front.
b) Appliquer une compresse chaude dans le bas du dos.
c) Appliquer une compresse froide dans le bas du ventre.
d) Toutes ces réponses.
Bonne réponse ! Certaines femmes préfèrent le chaud, d'autres préfèrent le froid. Votre choix importe peu, tant que vous trouvez ce qui fonctionne le mieux pour vous.Mauvaise réponse ! Certaines femmes préfèrent le chaud, d'autres préfèrent le froid. Votre choix importe peu, tant que vous trouvez ce qui fonctionne le mieux pour vous.

Vérifier votre réponse

2

Pour quelle raison l'hydrothérapie peut-elle être très utile pendant le travail et l'accouchement?

a) Contribuer à réduire le temps de travail.
b) Contribuer à prévenir la péridurale (anesthésie locale).
c) Aider la mère à relaxer.
d) Toutes ces réponses.
Bonne réponse ! En plus d'être très efficaces pour relaxer, la douche, le bain et le bain tourbillon peuvent contribuer à raccourcir le temps du travail et à prévenir le besoin d'une péridurale. Toutefois, la température de l'eau devrait être inférieure à 39 °C.Mauvaise réponse ! En plus d'être très efficaces pour relaxer, la douche, le bain et le bain tourbillon peuvent contribuer à raccourcir le temps du travail et à prévenir le besoin d'une péridurale. Toutefois, la température de l'eau devrait être inférieure à 39 °C.

Vérifier votre réponse

3

Parmi les mesures suivantes, laquelle serait la plus appropriée pendant le travail et l'accouchement?

a) Jouer aux cartes.
b) Écouter de la musique.
c) Regarder un film.
d) Discuter avec une personne qui a déjà vécu un accouchement.
Bonne réponse ! Une musique familière et agréable pourrait vous aider à relaxer et à vous sentir chez vous. Mauvaise réponse ! Une musique familière et agréable pourrait vous aider à relaxer et à vous sentir chez vous.

Vérifier votre réponse

4

Que pourriez-vous faire pour remplacer les liquides perdus, maintenir votre niveau d'énergie et apaiser votre soif?

a) Boire du café ou du thé très fort.
b) Boire du lait et manger de la crème glacée.
c) Prendre de l'eau, du jus de pomme, du thé sans lait, du jello ou des sucettes glacées.
d) Il est interdit de prendre des liquides pendant le travail.
Bonne réponse ! Au cours du travail, vous pouvez prendre de l'eau, du jus de pomme, du thé sans lait, du jello ou des sucettes glacées. Si vous avez la bouche très sèche, sucez des cubes de glace, une débarbouillette humide ou une sucette peu sucrée.Mauvaise réponse ! Au cours du travail, vous pouvez prendre de l'eau, du jus de pomme, du thé sans lait, du jello ou des sucettes glacées. Si vous avez la bouche très sèche, sucez des cubes de glace, une débarbouillette humide ou une sucette peu sucrée.

Vérifier votre réponse

5

Que pourriez-vous faire pour fixer votre attention pendant les contractions?

a) Utiliser un objet apporté de la maison ou choisi sur place.
b) Regarder le visage du partenaire de travail.
c) Utiliser une image mentale.
d) Toutes ces réponses.
Bonne réponse ! Il peut s'agir d'une photo, d'un jouet, du visage du partenaire ou d'une fissure dans le mur. Vous pouvez aussi choisir une image mentale, comme une scène paisible, un souvenir heureux ou l'idée que vous vous faites de votre bébé. Votre point de fixation peut aussi changer au cours du travail. Mauvaise réponse ! Il peut s'agir d'une photo, d'un jouet, du visage du partenaire ou d'une fissure dans le mur. Vous pouvez aussi choisir une image mentale, comme une scène paisible, un souvenir heureux ou l'idée que vous vous faites de votre bébé. Votre point de fixation peut aussi changer au cours du travail.

Vérifier votre réponse

6

Lequel, parmi les objets suivants, pourrait être très utile pendant le travail et l'accouchement?

a) Un ballon de naissance.
b) Une corde à sauter.
c) Une tapis de yoga.
d) Des chaussures confortables pour marcher.
Bonne réponse ! Le ballon de naissance est en réalité un ballon d'exercice qui peut servir au positionnement et soulager la douleur pendant le travail. Avec de l'aide, vous pouvez essayer différentes positions. Le ballon vous permet de vous balancer de l'avant vers l'arrière en tout confort. Il peut aussi être utilisé pendant la grossesse. Mauvaise réponse ! Le ballon de naissance est en réalité un ballon d'exercice qui peut servir au positionnement et soulager la douleur pendant le travail. Avec de l'aide, vous pouvez essayer différentes positions. Le ballon vous permet de vous balancer de l'avant vers l'arrière en tout confort. Il peut aussi être utilisé pendant la grossesse.

Vérifier votre réponse

f. Les douleurs au dos

La plupart des femmes ressentent les contractions dans le bas du ventre, mais dans environ un cas sur quatre, c'est dans le dos qu'elles se manifestent. Les douleurs au dos sont causées par la pression du dos du bébé contre votre colonne vertébrale. La douleur est généralement ressentie juste sous la taille et dure la majeure partie de la première étape du travail.

Voici quelques conseils pour soulager la douleur au dos pendant le travail.

Le ballon de naissance peut être très utile si vous ressentez les contractions dans le bas du dos. Vous pouvez vous appuyer dessus lorsque vous êtes à quatre pattes.

Voici comment utiliser le ballon de naissance pour soulager la douleur au bas du dos.

Cette position favorise le mouvement du bassin et des hanches tout en utilisant la gravité pour aider le bébé à se retourner dans une position plus adéquate et moins douloureuse pour vous.

g. La respiration

Respirer est une chose naturelle et la plupart du temps nous n'y pensons même pas. Cependant, pendant l'accouchement, la façon de respirer peut faire toute la différence. En apprenant à contrôler votre respiration, vous pourrez mieux relaxer au cours du travail. Votre respiration peut rendre vos contractions plus efficaces.

C'est à vous de choisir la technique de respiration qui convient le mieux. Chaque travail est différent. Considérez les techniques de respiration ainsi que les rythmes respiratoires comme des outils pour vous aider au cours de l'accouchement.

Section preview: 
À VENIR DANS CETTE SECTION

1. La respiration lente

Votre respiration normale peut être plus rapide ou plus lente que celle d'une autre personne. Commencez par essayer de relaxer et de respirer d'une manière que vous trouvez confortable.

La plupart des femmes commencent par la respiration lente et continuent aussi longtemps qu'elles se sentent à l'aise.

pour une description de la respiration lente.

pour entendre la technique de la respiration lente.

Pour vous exercer à cette respiration, votre partenaire ou vous-même pouvez placer une main sur votre ventre ou votre poitrine. Vous verrez qu'elle monte et descend à chaque respiration. Votre partenaire peut s'assurer que vos bras et vos épaules restent détendus.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2. La respiration accélérée

Vous pouvez utiliser ce type de respiration lorsque les contractions deviennent plus fortes et que vous avez du mal à vous détendre en pratiquant la respiration lente. C'est une respiration plus rapide que la respiration lente, qui fait gonfler seulement le haut de la poitrine.

pour une description de la respiration accélérée.

pour entendre la technique de la respiration accélérée.

Pour vous exercer à la respiration accélérée, commencez par respirer rapidement, à petits coups. Chaque respiration doit être légère et peu profonde.

Essayez différents rythmes jusqu'à ce que vous ayez trouvé celui qui vous convient. Exercez-vous à respirer ainsi jusqu'à ce que vous soyez capable d'être détendue et à l'aise pendant 60 à 90 secondes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3. La respiration haletante

Cette technique de respiration vous aidera à relaxer pendant les contractions plus longues et plus fortes qui ne vous permettent pas de relaxer en utilisant les autres formes de respirations. On l'appelle aussi la respiration de transition.

La respiration haletante se fait par la bouche. Elle comprend plusieurs respirations rapides et superficielles, suivies d'une expiration complète.

Les respirations rapides font un bruit discret ressemblant à « pu ». Vous pouvez choisir le rythme qui vous convient. Beaucoup de femmes sont à l'aise avec le rythme « pu, pu, pu, pu, soufflez » (quatre respirations rapides, une expiration complète). Vous pouvez aussi essayer d'autres rythmes, comme « pu, pu, soufflez » (deux respirations rapides, une expiration complète) ou « pu, pu, pu, soufflez » (trois respirations rapides, une expiration complète). Essayez-les toutes pour pouvoir choisir le meilleur rythme pour vous.

pour une description de la respiration haletante.

pour entendre la technique de la respiration haletante.

On utilise ce genre de respiration pendant la phase de transition qui se produit à la fin de la première étape du travail. Lorsque vous en êtes à cette étape, les contractions peuvent durer jusqu'à 90 secondes. Elles peuvent être très rapprochées.

Exercez-vous à rester détendue et à l'aise pendant 90 secondes tout en pratiquant la respiration haletante.

4. La respiration pour vous aider à ne pas pousser

À certains moments du travail, vous ressentirez le besoin de pousser pour faire sortir le bébé, mais votre fournisseur de services de santé ou l'infirmière vous demandera de NE PAS pousser.

pour une description de la respiration pour vous aider à ne pas pousser.

pour entendre la respiration pour vous aider à ne pas pousser.

Vous pouvez vous exercer à respirer pour éviter de pousser. Pendant que vous vous exercez à la respiration haletante, votre partenaire dit « envie de pousser ».

Commencez alors à expirer et continuez pendant quelques secondes jusqu'à ce que votre partenaire dise « envie passée ». Revenez alors à la respiration haletante.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5. La respiration lors de la poussée

Quand votre col sera complètement dilaté, votre fournisseur de services de santé ou l'infirmière vous demandera de pousser quand vous en ressentirez le besoin. Cela peut se produire plusieurs fois au cours de chaque contraction.

Quand une contraction commence, prenez une respiration de relaxation en inspirant par le nez ou la bouche, et en expirant par le nez ou la bouche.

Pratiquez n'importe quelle technique de respiration qui vous convient jusqu'à ce que vous sentiez le besoin de pousser.

Lorsque vous avez envie de pousser,

  • relâchez les muscles du plancher pelvien;
  • rentrez le menton et penchez le haut de votre corps vers l'avant;
  • pincez les lèvres et expirez très lentement tout en poussant;
  • continuez à respirer ainsi jusqu'à ce que l'envie de pousser soit passée.

Il y a d'autres façons de respirer tout en poussant. On vous en proposera peut-être une autre au moment de l'accouchement. Utilisez la méthode qui vous convient le mieux.

h. La répétition du travail

La répétition du travail vous permet, à vous et votre partenaire, de vraiment essayer toutes les nouvelles techniques que vous avez apprises.

Au cours de la répétition, votre partenaire vous annonce des contractions imaginaires. Votre rôle est de pratiquer les méthodes de respiration et de relaxation en synchronisme avec ces contractions imaginaires. Votre partenaire doit également vérifier que vous êtes bien détendue. Si vous êtes tendue, il pourra vous aider à vous détendre par un contact ou un effleurage délicat.

Vous pouvez également suivre le Guide du travail et de l'accouchement, présenté plus loin dans ce module, pour faire le lien entre la répétition et l'événement réel.

C. L'AIDE MÉDICALE

La plupart des accouchements se passent normalement et sans complications. Cependant, malgré tous vos efforts de préparation, il est impossible de savoir avec certitude si tout se passera selon les prévisions.

Discutez-en avec votre fournisseur de services de santé dès maintenant. Si vous avez besoin d'aide médicale au cours du travail, vous serez en mesure de faire les bons choix pour votre bébé et pour vous.

 

Section preview: 
À VENIR DANS CETTE SECTION

a. Le travail provoqué

Peu de femmes accouchent exactement à la date prévue. La grossesse dure normalement entre 38 et 42 semaines, mais il y a des exceptions. Si vous n'avez pas accouché à la date prévue, votre fournisseur de services de santé vous suivra attentivement.

Le travail peut être provoqué artificiellement pour différentes raisons :

  • La mère a un problème médical, comme une maladie cardiaque, le diabète ou de l'hypertension.
  • Le bébé a un problème médical et doit venir au monde plus tôt.
  • Votre fournisseur de services de santé décide que la grossesse a dépassé son terme et qu'il est risqué de la prolonger, pour la mère et le bébé.
  • La perte de vos eaux sans que le travail ait encore commencé.

Le travail peut être provoqué de différentes façons, incluant le décollement des membranes, la maturation du col, la rupture artificielle des membranes et les contractions provoquées.

Discutez avec votre médecin si vous avez d'autres questions à propos du travail provoqué.

 

 

 

 

b. La surveillance du foetus

La surveillance du fœtus permet de s'assurer du bien-être du bébé pendant le travail.

Il y a plusieurs moyens de surveiller le fœtus. Le type d'appareil qui sera utilisé pendant le travail dépend du personnel infirmier, de l'équipement de l'hôpital et du risque de complications. Si la grossesse est normale et sans complications, il est possible d'utiliser une technique qui vous permet d'être plus libre dans vos mouvements.

Voici les principales techniques de surveillance qui peuvent être utilisées pendant le travail.

 

 

 

 

c. Le contrôle de la douleur

Pour plusieurs femmes, respirer, relaxer et prendre les positions qui les soulagent comme elles ont appris à le faire durant la grossesse peut suffire à atténuer les douleurs du travail. Toutefois, certaines femmes trouvent que ces techniques ne suffisent pas et elles veulent d'autres moyens pour soulager la douleur.

Il est reconnu que le fait de pouvoir compter sur une personne en qui elles ont confiance peut aider les femmes à mieux supporter les douleurs du travail.

Toutes les méthodes ne sont pas utilisées dans tous les hôpitaux. Parlez-en avec votre fournisseur de services de santé au cours des visites prénatales pour savoir ce qui est disponible.

Le tableau suivant présente les différentes méthodes qui peuvent être utilisées pour soulager les douleurs du travail.

d. L'épisiotomie

Une épisiotomie est une incision faite entre le vagin et le rectum (épisiotomie médiane) ou sur le côté (épisiotomie latérale) pour élargir le passage que le bébé doit emprunter. L'épisiotomie se fait généralement juste avant la naissance. Une anesthésie locale est généralement pratiquée avant l'incision pour insensibiliser la région.

Dès que le bébé et le placenta sont sortis, l'incision est recousue avec des points de suture qui disparaissent à mesure que la plaie guérit.

La plupart des médecins font une épisiotomie seulement si cela est nécessaire, par exemple lorsqu'il faut utiliser les forceps ou si la tête du bébé a du mal à passer. Si vous voulez en savoir plus, discutez-en avec votre fournisseur de services de santé.

 

 

 

 

e. Les forceps et la ventouse

Certaines femmes peuvent avoir besoin d'aide pour expulser le bébé, par exemple lorsque le rythme cardiaque du bébé faiblit ou devient irrégulier, ou que sa position rend l'accouchement difficile, ou encore si vous êtes trop épuisée pour continuer à pousser.

Dans ces cas, votre fournisseur de services de santé pratique une anesthésie locale, fait une épisiotomie et se sert des forceps ou d'une ventouse pour faire sortir le bébé.

Les forceps sont comme des cuillères que l'on place de part et d'autre de la tête du bébé pour le tirer délicatement à l'extérieur du ventre de la mère.

La ventouse est une coiffe de plastique souple qui est posée sur la tête du bébé. Une légère succion permet de tirer le bébé à l'extérieur du ventre de la mère.

Les forceps et la ventouse laissent des marques sur la tête du bébé. Elles ne sont toutefois pas graves et disparaissent avec le temps.

f. La césarienne

La naissance par césarienne est une opération que l'on fait quand l'accouchement par le vagin présente un risque pour le bébé. Même si vous prévoyez avoir un accouchement normal, il est bon de savoir ce qu'est une naissance par césarienne au cas où votre bébé devrait être mis au monde de cette façon.

La naissance par césarienne peut être planifiée à l'avance ou décidée pendant l'accouchement à cause de problèmes inattendus.

Voici les raisons les plus courantes pour pratiquer une naissance par césarienne.

Si vous devez avoir recours à une naissance par césarienne, il est important que votre partenaire et vous interveniez dans la décision. Ne considérez pas la naissance par césarienne comme un échec. Le but est de garder la mère et le bébé en santé. Parfois, la naissance par césarienne est la seule façon d'y arriver.

Selon le centre hospitalier et la raison pour laquelle on doit procéder à une naissance par césarienne, vous pourriez subir une Anesthésie péridurale, Anesthésie rachidienne ou Anesthésie générale. Dans certains cas, votre partenaire pourra rester avec vous; dans d'autres cas, on lui demandera de quitter la salle d'opération.

Les images qui suivent vous permettront de visualiser comment se déroule une naissance par césarienne.

Après une naissance par césarienne, le bébé a besoin d'une attention spéciale des médecins et des infirmières. On vous l'amènera ensuite enveloppé dans une couverture chaude pour que votre partenaire et vous puissiez le prendre dans vos bras.

La plupart des mères guérissent moins vite d'une naissance par césarienne que d'un accouchement vaginal. C'est parce qu'il s'agit d'une intervention chirurgicale que la récupération est plus lente et plus difficile.

D. LE TEMPS DE VOUS PRÉPARER EST ARRIVÉ

Aucune grossesse ne dure éternellement. Vous devez maintenant faire votre valise et vous préparer à ce grand évènement qu'est la naissance de votre enfant.

 

 

 

Section preview: 
À VENIR DANS CETTE SECTION

a. La valise

Préparez votre valise avant d'en avoir besoin!

En fait, vous devriez avoir deux sacs. Un avec les choses que vous utiliserez pendant le travail et l'autre avec les affaires dont vous aurez besoin à l'hôpital. Ce dernier devrait contenir les vêtements que votre bébé et vous allez porter pour le retour à la maison.

Voici quelques suggestions qui vous aideront à préparer ce dont vous pourriez avoir besoin pendant le travail et l'accouchement.

Voici une liste d'articles à emporter dans votre valise en prévision de votre séjour à l'hôpital.

b. Les signes que le travail est commencé

Au cours des dernières semaines de la grossesse, votre corps vous avertit que l'accouchement est proche. Voici quelques signes qui pourraient vous indiquer que le vrai travail commencera très bientôt.

Il est parfois difficile de savoir avec certitude si le vrai travail est commencé. Lorsque votre corps se prépare en vue du travail, vous pourriez ressentir quelques signes avant-coureurs, aussi connus sous le nom de faux travail. Ces signes sont très semblables à ceux du vrai travail.

Le tableau qui suit peut vous aider à distinguer le faux travail du vrai travail.

Informez-vous dès maintenant pour savoir si vous devez appeler votre fournisseur de services de santé ou une infirmière en maternité lorsque vous avez des questions concernant le début du vrai travail.

c. Le grand départ

Votre fournisseur de services de santé vous donnera des conseils au sujet du moment propice où vous devrez vous rendre à l'hôpital.


 

De façon générale, vous devez vous rendre à l'hôpital si vous êtes dans une des situations suivantes :

  • Vous avez perdu les eaux (rupture des membranes).
  • Vous avez des saignements vaginaux.
  • Vos contractions sont espacées de cinq minutes (et l'hôpital est situé à moins de 30 minutes de distance).
  • Vos contractions sont espacées de 10 minutes (et l'hôpital est situé à plus de 30 minutes de distance).
  • Vous avez une douleur sévère qui persiste.

En cas de doute, téléphonez au service de maternité de votre hôpital.

Voici comment chronométrer une contraction :

  • Utilisez une montre munie d'une trotteuse ou comptez les secondes à voix haute.
  • Notez le temps au début de la contraction. D'habitude, vous pouvez sentir le haut de votre ventre se resserrer (durcir). Notez le temps à la fin de la contraction. Le ventre se relâche. C'est la longueur de la contraction.
  • Notez le temps au début de la contraction suivante. Le temps qui s'écoule entre le début d'une contraction et le début de la suivante indique la fréquence, c'est-à-dire l'intervalle entre les contractions.

L'image qui suit vous aidera à chronométrer une contraction.

d. Le Guide du travail et de l'accouchement

Ce guide vous renseigne sur :

  • ce qui se passe pendant l'accouchement;
  • comment vous pourriez vous sentir;
  • ce que vous pouvez faire;
  • ce que votre partenaire de travail peut faire pour vous aider.

Ce guide peut être imprimé. Apportez-le avec vous à l'hôpital. Il pourra vous servir, ainsi qu'à votre partenaire, pour suivre l'évolution du travail et pour rester aussi confiante et à l'aise que possible.

pour accéder au Guide du travail et de l'accouchement.

 

 

 

 

 

 

 

E. LES PREMIERS SOINS POUR LA MÈRE

Les premiers jours suivant la naissance sont des moments d'excitation, d'adaptation et de questionnement. En Ontario, une infirmière de la santé publique vous visitera à l'hôpital ou vous téléphonera à la maison. Vous pourrez peut-être participer au programme des Initiatives pour la petite enfance (IPE).

Après votre retour à la maison, vous pouvez continuer à obtenir des renseignements et du soutien en communiquant avec le Bureau de santé de l’est de l’Ontario au 1-800-267-7120 et demandez la ligne Appel-santé.
Section preview: 
À VENIR DANS CETTE SECTION

a. Les soins de la mère

Que vous ayez eu un accouchement vaginal ou par césarienne, vous allez remarquer de nombreux changements dans les heures et les jours suivant la naissance de votre bébé. Sur le plan physique, votre corps récupère de l'accouchement et revient lentement tel qu'il était avant la grossesse. Émotionnellement, vous commencez à vous habituer à l'idée d'être mère et vous commencez à connaître et à aimer votre bébé.

Le repos et le temps passé avec votre enfant vous aideront à surmonter ces changements.

Tant que vous resterez à l'hôpital, on prendra régulièrement votre température, votre pouls et votre pression sanguine. On vérifiera votre ventre pour voir si votre utérus est ferme et revient à sa taille normale. Si vous avez eu une épisiotomie, on vérifiera que la cicatrisation se fait bien.

Parlez à l'infirmière ou à votre fournisseur de services de santé si vous avez des questions à propos de votre corps, de votre bébé ou de votre nouvelle famille.

Section preview: 
À VENIR DANS CETTE SECTION

Vérifiez vos connaissances

L'activité qui suit vous permettra d'en apprendre un peu plus sur les soins de la mère après un accouchement.

Cliquez sur le bouton d'option correspondant à la bonne réponse et validez en cliquant sur le bouton « Vérifier ».

1

Pendant que l'utérus revient à sa taille normale, il est fréquent de ressentir des crampes et des douleurs aiguës dans le ventre.

a) Vrai
b) Faux
Bonne réponse ! Si vous allaitez, vous constaterez que les crampes se produisent lors des tétées. En effet, la stimulation des seins provoque des contractions de l'utérus qui l'aident à revenir à la normale. Pour de nombreuses femmes, les exercices de respiration utilisés pendant le travail soulagent également ces crampes.Mauvaise réponse ! Si vous allaitez, vous constaterez que les crampes se produisent lors des tétées. En effet, la stimulation des seins provoque des contractions de l'utérus qui l'aident à revenir à la normale. Pour de nombreuses femmes, les exercices de respiration utilisés pendant le travail soulagent également ces crampes.

Vérifier votre réponse

2

Les lochies sont des écoulements vaginaux qui ressemblent à des règles.

a) Vrai
b) Faux
Bonne réponse ! Pendant les quelques jours suivant l'accouchement, les lochies sont rouge vif, épaisses et peuvent contenir des caillots. Au bout de quelques jours, elles deviennent brunâtres ou rosâtres pour finir par être jaune clair ou incolores. Ce processus peut s'étendre sur quelques semaines.Mauvaise réponse ! Pendant les quelques jours suivant l'accouchement, les lochies sont rouge vif, épaisses et peuvent contenir des caillots. Au bout de quelques jours, elles deviennent brunâtres ou rosâtres pour finir par être jaune clair ou incolores. Ce processus peut s'étendre sur quelques semaines.

Vérifier votre réponse

3

Après l'accouchement, une femme devrait garder le lit le plus possible.

a) Vrai
b) Faux
Bonne réponse ! Vous avez besoin de repos, mais vous avez aussi besoin d'exercice. On vous encouragera à vous lever et à marcher, puis à faire des exercices doux très tôt après l'accouchement. La combinaison du repos et de l'activité vous redonnera l'énergie dont vous avez besoin pour vous occuper du bébé et de vous-même.Mauvaise réponse ! Vous avez besoin de repos, mais vous avez aussi besoin d'exercice. On vous encouragera à vous lever et à marcher, puis à faire des exercices doux très tôt après l'accouchement. La combinaison du repos et de l'activité vous redonnera l'énergie dont vous avez besoin pour vous occuper du bébé et de vous-même.

Vérifier votre réponse

4

La production de lait commence deux à quatre jours après l'accouchement.

a) Vrai
b) Faux
Bonne réponse ! À ce moment, vos seins sembleront chauds, fermes et sensibles. Si vous avez l'impression qu'ils sont pleins et douloureux, allaitez souvent vous soulagera. Vous pouvez aussi exprimer un peu de lait de vos seins. Une douche ou des compresses chaudes peuvent également vous aider.Mauvaise réponse ! À ce moment, vos seins sembleront chauds, fermes et sensibles. Si vous avez l'impression qu'ils sont pleins et douloureux, allaiter souvent vous soulagera. Vous pouvez aussi exprimer un peu de lait de vos seins. Une douche ou des compresses chaudes peuvent également vous aider.

Vérifier votre réponse

5

L'allaitement retarde le retour des menstruations.

a) Vrai
b) Faux
Bonne réponse ! Si vous allaitez, le retour de vos menstruations pourrait se faire plusieurs mois après la naissance de votre bébé, parfois même jusqu'à deux ans. Vos premières menstruations pourraient être plus abondantes que d'habitudes. Elles pourraient aussi être irrégulières pendant un certain temps.Mauvaise réponse ! Si vous allaitez, le retour de vos menstruations pourrait se faire plusieurs mois après la naissance de votre bébé, parfois même jusqu'à deux ans. Vos premières menstruations pourraient être plus abondantes que d'habitudes. Elles pourraient aussi être irrégulières pendant un certain temps.

Vérifier votre réponse

b. L'inconfort physique

Cette section traite des causes de l'inconfort physique après un accouchement vaginal et propose des solutions pour améliorer le confort de la mère.

Que vous ayez eu ou non une épisiotomie, votre périnée (la région entre le vagin et l'anus) risque d'être enflé et douloureux.

Voici quelques conseils pour soulager la douleur du périnée.

Les efforts que vous avez faits au cours du travail peuvent causer des hémorroïdes. Si vous en aviez au cours de la grossesse, l'accouchement peut avoir augmenté l'enflure et la douleur.

Voici quelques conseils pour soulager l'enflure et la douleur des hémorroïdes.

Les hémorroïdes peuvent être assez douloureuses, mais elles devraient disparaître d'elles-mêmes au fur et à mesure que votre corps se remet de la grossesse et de l'accouchement.

c. Les soins après une césarienne

Après une césarienne, les soins que vous recevrez à l'hôpital seront un peu différents. Si vous avez des questions, parlez à votre fournisseur de services de santé et aux infirmières.

Vous pourrez également avoir des sentiments inattendus, particulièrement si vous aviez prévu un accouchement vaginal. Ces sentiments sont normaux. Parlez-en à votre partenaire, à votre fournisseur de services de santé, aux infirmières ou à une personne en qui vous avez confiance.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Section preview: 
À VENIR DANS CETTE SECTION

1. Les soins physiques

Après une césarienne, vous aurez des douleurs au niveau de l'incision. Si vous avez besoin de médicaments pour la douleur, n'hésitez pas à le demander.

Dans les 24 heures suivant l'accouchement, on vous fera une intraveineuse pour vous alimenter en liquides et on vous mettra une sonde pour vider la vessie. On vous offrira des aliments et des boissons. Vous devriez manger et boire si vous en avez envie.

Pour que vos intestins recommencent à fonctionner facilement après l'opération, efforcez-vous de boire beaucoup de liquides et marchez autant que vous le pouvez. Votre fournisseur de services de santé vous prescrira peut-être un médicament, comme un ramollissant pour les selles ou un laxatif doux. Lorsque vous sentirez le besoin d'aller aux toilettes, placez vos mains sur l'incision pour la soutenir pendant que vous poussez doucement.

Après une césarienne, vous devez limiter les activités telles que soulever, tirer et pousser pendant quatre à six semaines pour permettre la guérison de l'incision.

 

 

 

 

2. Les soins de l'incision

Pendant deux à six jours, l'incision de la césarienne sera probablement protégée par un pansement. Durant votre séjour à l'hôpital, l'infirmière changera le pansement et nettoiera l'incision au besoin. Si la cicatrisation se fait bien, la plupart des médecins vous encourageront à prendre des douches dès que le pansement sera enlevé. Si vous n'êtes pas certaine de pouvoir prendre une douche, demandez à l'infirmière.

Selon le matériau utilisé, les points de suture se dissolvent d'eux-mêmes ou doivent être retirés quelques jours après l'opération. Certains chirurgiens préfèrent des agrafes métalliques pour refermer l'incision. Ces dernières doivent aussi être retirées quelques jours après la chirurgie.

Au début, votre incision sera douloureuse et, au fur et à mesure que les tissus se cicatrisent, vous pourrez ressentir une certaine insensibilité, des picotements, une tension ou une sensibilité excessive. Tout cela fait partie du processus de cicatrisation.

Votre fournisseur de services de santé vous indiquera comment soigner votre incision après avoir quitté l'hôpital. En général, il n'y a rien de particulier à faire à la maison.

Pour les tétées, posez un coussin entre votre bébé et l'incision. Vous serez tous deux plus confortables.

3. Le repos

Après une césarienne, votre corps doit récupérer à la fois de l'accouchement et de la chirurgie. Cela prend du temps et vous avez besoin de reprendre des forces.

Le repos est une partie importante de la convalescence. Essayez de vous reposer pendant que le bébé dort. Acceptez l'aide qu'on vous offre. Limitez les visites. Placez sur votre porte une pancarte où il est inscrit « Maman et bébé dorment ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4. L'accouchement vaginal après une césarienne

Et la prochaine fois?

Si vous avez eu une césarienne, vous pouvez potentiellement être en mesure d'avoir un accouchement vaginal lors de votre prochaine grossesse.

Un accouchement vaginal après une césarienne peut être envisagé si

  • la grossesse est normale et sans complications;
  • l'incision est transversale et non verticale;
  • vous ne portez qu'un seul bébé;
  • la cause de la précédente césarienne ne risque pas de se reproduire.

Bien que l'accouchement vaginal après une césarienne soit sûr, il existe un léger risque de déchirure de l'utérus le long de l'ancienne incision durant le travail. Si vous voulez en savoir plus sur l'accouchement vaginal après une césarienne, parlez-en à votre fournisseur de services de santé.

d. L'attachement

Vous avez probablement commencé à tisser des liens avec votre bébé bien avant sa naissance. Les pères sont également capables de tisser des liens tout aussi profonds avec leur bébé. On doit donc leur en fournir l'occasion dans les minutes qui suivent la naissance.

Certaines personnes éprouvent un attachement immédiat pour leur bébé tandis que d'autres s'attachent progressivement. C'est un peu comme la nuance entre avoir le coup de foudre et « tomber » en amour.

Voici quelques conseils qui vous permettront de favoriser le développement de liens étroits entre votre bébé et vous.

e. Quand les choses tournent mal pour votre bébé

Dans la plupart des cas, les bébés naissent parfaitement normaux et en santé. Cependant, malgré tous les progrès de la médecine, il arrive qu'un bébé naisse avec une maladie grave ou une anomalie. Bien que très rarement, il arrive aussi qu'un bébé meure après la naissance.

Lorsque ces évènements se produisent, les familles sont complètement bouleversées. Plusieurs mères se sentent coupables et blâment leur propre corps. Certaines craignent d'avoir fait quelque chose qui a provoqué l'anomalie ou la mort de leur bébé, même si c'est rarement le cas.

Les parents dont le bébé naît avec une anomalie ou une grave maladie ressentent aussi un profond sentiment de deuil. Ils sont en deuil de l'enfant avec qui ils avaient souhaité partager une vie normale.

Le sentiment de perte est encore plus profond et intense pour les parents lorsque l'enfant meurt. C'est une perte qui est très difficile à vivre et qui les laisse affligés, bouleversés, incrédules et en colère. Vivre le deuil est une étape essentielle de la guérison. C'est en vivant le deuil que les parents arrivent à s'en sortir. Les parents ont besoin d'appui pour traverser cette épreuve tragique. N'hésitez pas à parler de vos sentiments, quels qu'ils soient. Demandez de l'aide et acceptez celle qu'on vous offre pour passer au travers cette épreuve difficile.

F. LES PREMIERS SOINS POUR LE NOUVEAU-NÉ

Dans les quelques jours suivant la naissance, votre bébé apprend à vivre à l'extérieur de votre utérus. Il doit apprendre à respirer, à manger, à éliminer et à s'adapter aux variations de température. Le personnel de l'hôpital s'assurera que tout se passe bien pour votre bébé.

 

Section preview: 
À VENIR DANS CETTE SECTION

a. Les soins immédiats

Immédiatement après sa naissance, votre bébé subira le test d'Apgar. Le test mesure le rythme cardiaque, la respiration, le tonus musculaire, les réflexes et la coloration de votre bébé. Par la suite, un fournisseur de services de santé lui fera un examen complet.

La loi exige qu'un onguent soit placé dans les yeux du bébé pour les protéger d'une infection. Ceci doit être fait très tôt après la naissance. Cet onguent peut parfois faire gonfler les yeux du bébé. Il recevra également une injection de vitamine K afin de prévenir la formation de caillots de sang.

Dans la plupart des cas, votre bébé peut demeurer en contact peau contre peau pendant l'application et l'injection. Discutez de la façon de faire avec votre fournisseur de soins de santé.

 

 

b. Les autres soins

Les vaccins administrés aux enfants contribuent à prévenir certaines maladies. Vous trouverez plus d'information au sujet de la vaccination au module 8 intitulé « Famille en santé ».

En Ontario, une prise de sang au talon est effectuée pour vérifier s'il ne souffre pas d'une des 27 maladies rares qui peuvent causer des problèmes de santé chez les bébés et les enfants. Si ces problèmes sont trouvés assez tôt, on pourra éviter qu'ils nuisent au développement de votre bébé.

Si vous rentrez très tôt à la maison, soit moins de 48 heures après votre accouchement, votre bébé devra tout de même subir ces tests. Avant de quitter l'hôpital, assurez-vous que votre bébé a eu des tests de sang.

http://www.newbornscreening.on.ca/bins/content_page.asp?cid=6&lang=2

Société canadienne du sang

 

c. L'apparence du nouveau-né

Les nouveaux parents sont souvent surpris par l'aspect de leur bébé. Pendant toute la grossesse, vous avez pensé et rêvé à votre bébé et vous vous en êtes fait une image idéale. Devenir parents pour de vrai signifie d'oublier cet enfant imaginaire pour accepter et aimer votre vrai bébé.

L'amour ne se commande pas; il croît avec le temps. C'est en passant du temps avec votre bébé à le toucher, à le caresser, à le cajoler, à le nourrir et à regarder ses petites mains et ses petits pieds que vous sentirez l'amour grandir en vous.

L'activité qui suit vous permettra de vous familiariser avec l'apparence d'un nouveau-né.

 

 

 

 

 

 

d. Les besoins du nouveau-né

Les nouveau-nés ont besoin de manger et de dormir. Ils ont besoin de chaleur et de confort. Ils ont besoin d'être propres et de se sentir en sécurité. C'est par la satisfaction de leurs besoins que les bébés découvrent le monde qui les entoure.

Pendant les premiers jours, vous et votre famille ferez connaissance avec votre bébé, et il en fera de même. L'activité qui suit vous permettra de découvrir quels sont ses besoins et comment les satisfaire.

Vous allez devoir apprendre toutes sortes de choses pour prendre soin de votre bébé. Vous apprendrez comment lui donner un bain, changer ses couches, l'habiller et le nourrir.

Profitez de votre séjour à l'hôpital pour poser toutes les questions que vous voulez et pour apprendre à vous occuper de votre bébé.

 

 

 

e. L'enregistrement de la naissance

Si votre enfant est né en Ontario, il est maintenant possible de faire l'enregistrement de sa naissance en ligne. Vous pouvez soumettre par voie électronique l'enregistrement de naissance de votre enfant, directement à l'Office du registraire général, et demander un certificat de naissance ainsi qu'un numéro d'assurance sociale (NAS) pour lui. Selon l'endroit où la naissance a eu lieu, ce service vous guidera automatiquement et vous informera si vous avez besoin d'imprimer l'enregistrement ou si vous pouvez le soumettre en ligne.

S'il-vous-plaît, visitez http://www.ontario.ca afin d'inscrire en ligne la naissance de votre enfant avec le Bureau du registraire général. Vous pouvez aussi visiter la Foire aux questions de Service Ontario ou composer le 1-800-461-2156 pour plus d'information.

Si vous ne voulez pas inscrire la naissance de votre enfant par voie électronique, s'il-vous-plaît postez la déclaration de naissance complétée dans les 30 jours qui suivent à :

Bureau du registraire général
189, chemin Red River
P.O. Box 4600
Thunder Bay (ON)
P7B 6L

 

 

 

 

 

LE MOT DE LA FIN

Après des mois d'attente, et peut-être au moment où vous vous y attendez le moins, le début du travail se manifestera enfin. À ce moment-là, vous saurez que le temps d'accoucher est venu et que, très bientôt, vous tiendrez dans vos bras ce bébé que vous avez tant souhaité.

Comme bien des femmes, il se peut que vous ressentiez de la surprise, de la nervosité et parfois même un peu de crainte. Tous ces sentiments sont normaux.

L'accouchement est un moment unique et intense qui ne se vit pas de la même manière pour tout le monde. Plus vous en saurez sur l'accouchement, plus vous serez en confiance, et plus l'expérience sera agréable pour vous tout comme pour votre partenaire.

Et quand vous tiendrez finalement votre bébé dans vos bras, vous saurez que toute cette préparation en valait la peine.