Devenir père

Table des matières

INTRODUCTION

Pendant la grossesse, le rôle du père ne se limite pas à satisfaire les envies un peu particulières de sa compagne ou à la conduire en toute vitesse à l'hôpital au moment d'accoucher. Si votre conjointe attend un enfant, vous en attendez un aussi. La grossesse n'est pas seulement une affaire de femme.

Le futur papa passe par une gamme d'émotions parfois contradictoires. Un jour il se sent fier et heureux de la venue prochaine du bébé, le jour suivant il se sent dépassé par les évènements et parfois même impuissant devant tous ces changements. Les sentiments du père changent au fur et à mesure que la naissance du bébé approche.

Toutes ces émotions sont normales. Chaque père vit la grossesse de façon différente. Ce qui est important, c'est d'en apprendre le plus possible au sujet de la grossesse afin de mieux vous préparer à cette grande aventure qu'est la paternité.

Naitre et grandir

A. LE PÈRE ET LA GROSSESSE

Vous avez appris que votre compagne est enceinte. Pour certains, il s'agit d'un évènement très attendu et, pour d'autres, une surprise complète. Peu importe la situation, la venue d'un nouveau membre dans la famille peut susciter divers sentiments pour le père.

Cette section traite de certains sentiments que vous pourriez éprouver. Nous vous proposons quelques conseils qui pourraient vous être utiles pour composer avec ces nouveaux sentiments.

Section preview: 
À VENIR DANS CETTE SECTION

a. Les sentiments possibles

Voici quelques exemples de sentiments que vous pourriez éprouver pendant la grossesse de votre partenaire.

Section preview: 
À VENIR DANS CETTE SECTION

Vérifiez vos connaissances

Voici une activité qui vous aidera à trouver des solutions pour mieux composer avec les divers sentiments suscités par la grossesse de votre compagne.

Cliquez sur le bouton d'option correspondant à la bonne réponse et validez en cliquant sur le bouton « Vérifier ».

1

Ma partenaire est sans doute la meilleure personne à qui je devrais parler de mes sentiments.

a) Vrai
b) Faux
Bonne réponse ! Parlez de vos sentiments avec votre partenaire. Partagez votre joie et votre excitation, ainsi que vos soucis et vos inquiétudes. Écoutez votre partenaire parler de ses sentiments. Dites-lui le genre de père que vous voulez être. Mauvaise réponse ! Parlez de vos sentiments avec votre partenaire. Partagez votre joie et votre excitation, ainsi que vos soucis et vos inquiétudes. Écoutez votre partenaire parler de ses sentiments. Dites-lui le genre de père que vous voulez être.

Vérifier votre réponse

2

Un futur père a besoin de se renseigner sur la grossesse tout autant que la future mère.

a) Vrai
b) Faux
Bonne réponse ! Lisez et renseignez-vous sur la grossesse et la naissance. Informez-vous au sujet du développement du bébé, des changements physiques de la mère et de la sexualité pendant la grossesse. Plus vous en saurez au sujet de la grossesse, mieux vous pourrez comprendre et aider votre partenaire à vivre tous ces changements.Mauvaise réponse ! Lisez et renseignez-vous sur la grossesse et la naissance. Informez-vous au sujet du développement du bébé, des changements physiques de la mère et de la sexualité pendant la grossesse. Plus vous en saurez au sujet de la grossesse, mieux vous pourrez comprendre et aider votre partenaire à vivre tous ces changements.

Vérifier votre réponse

3

Il est bon que le père assiste aux rendez-vous médicaux.

a) Vrai
b) Faux
Bonne réponse ! Si possible, accompagnez votre partenaire à une de ses visites médicales. Parlez à votre fournisseur de services de santé et aux autres professionnels de la santé. Posez les questions qui vous trottent dans la tête. Écoutez les battements de coeur de votre bébé. Cela rendra la grossesse plus réelle pour vous.Mauvaise réponse ! Si possible, accompagnez votre partenaire à une de ses visites médicales. Parlez à votre fournisseur de services de santé et aux autres professionnels de la santé. Posez les questions qui vous trottent dans la tête. Écoutez les battements de coeur de votre bébé. Cela rendra la grossesse plus réelle pour vous.

Vérifier votre réponse

4

L'accouchement est une affaire de femme. C'est à elle seule de décider quel genre d'accouchement elle veut vivre.

a) Vrai
b) Faux
Bonne réponse ! Planifiez ensemble la naissance. Discutez de ce que vous souhaitez vivre tous les deux. Accompagnez votre partenaire dans les exercices prénataux. Lisez au sujet du travail et de l'accouchement et si possible, visionnez un film sur l'accouchement. Cela vous aidera à mieux vous préparer pour le grand jour.Mauvaise réponse ! Planifiez ensemble la naissance. Discutez de ce que vous souhaitez vivre tous les deux. Accompagnez votre partenaire dans les exercices prénataux. Lisez au sujet du travail et de l'accouchement et si possible, visionnez un film sur l'accouchement. Cela vous aidera à mieux vous préparer pour le grand jour.

Vérifier votre réponse

5

Le père a aussi son mot à dire dans la décision d'allaiter le bébé.

a) Vrai
b) Faux
Bonne réponse ! Décidez ensemble de quelle façon vous allez nourrir le bébé. L'allaitement maternel est le meilleur moyen de nourrir un bébé et votre partenaire a besoin de savoir que vous l'aiderez si elle décide d'allaiter. L'allaitement maternel comporte de nombreux avantages. Consultez avec elle le module 4 intitulé « Choisir l'allaitement maternel » pour en apprendre davantage à ce sujet.Mauvaise réponse ! Décidez ensemble de quelle façon vous allez nourrir le bébé. L'allaitement maternel est le meilleur moyen de nourrir un bébé et votre partenaire a besoin de savoir que vous l'aiderez si elle décide d'allaiter. L'allaitement maternel comporte de nombreux avantages. Consultez avec elle le module 4 intitulé « Choisir l'allaitement maternel » pour en apprendre davantage à ce sujet.

Vérifier votre réponse

6

Il est bon de discuter de l'avenir pendant la grossesse.

a) Vrai
b) Faux
Bonne réponse ! Parlez-en dès maintenant avec votre partenaire. Planifiez ensemble l'avenir. Parlez aussi de la façon dont vous allez partager le travail, les responsabilités, les soins à donner au bébé, les tâches ménagères et le congé parental s'il y a lieu. Parlez aussi de la joie que vous éprouvez à attendre un enfant ensemble!Mauvaise réponse ! Parlez-en dès maintenant avec votre partenaire. Planifiez ensemble l'avenir. Parlez aussi de la façon dont vous allez partager le travail, les responsabilités, les soins à donner au bébé, les tâches ménagères et le congé parental s'il y a lieu. Parlez aussi de la joie que vous éprouvez à attendre un enfant ensemble!

Vérifier votre réponse

b. La violence faite aux femmes pendant la grossesse

Il arrive souvent que la violence faite aux femmes commence au cours d'une première grossesse. Toute forme de violence peut causer des dommages et doit être prise au sérieux.

Il existe différentes formes de violence. Le tableau suivant peut vous aider à les reconnaître.

Une femme qui est victime de violence peut se sentir anxieuse, dépressive, avoir peu d'estime de soi, consommer des drogues, de l'alcool, avoir de la difficulté à dormir et perdre l'appétit.

Pendant la grossesse, les agressions physiques peuvent causer de graves blessures à la mère et entraîner la naissance d'un bébé prématuré ou de poids insuffisant. Le bébé pourrait aussi avoir les os brisés ou faire une hémorragie. Certaines mères ont perdu leur bébé à la suite d'une agression physique.

Si vous êtes l'auteur de violence envers votre partenaire, vous avez besoin d'aide dès maintenant.

Personne ne mérite de mauvais traitements, surtout pas votre bébé. Parlez à quelqu'un de vos sentiments et de vos préoccupations. Renseignez-vous au sujet des organismes qui offrent de l'aide aux hommes violents. Des personnes spécialement formées vous aideront à trouver des solutions pour que cette violence cesse.

B.LE RÔLE DU PÈRE PENDANT LE TRAVAIL ET L'ACCOUCHEMENT

Autrefois, peu d'hommes assistaient leur compagne lors de l'accouchement. Aujourd'hui, les choses ont changé pour le mieux et il est fort probable que votre partenaire souhaite que vous soyez près d'elle pendant le travail et l'accouchement. Vous avez fait ce bébé à deux et c'est ensemble que vous l'aiderez à naître.

Toutefois, pour diverses raisons, certains hommes ne souhaitent pas être présents lors du travail et de l'accouchement. Il s'agit d'une décision très personnelle. Si c'est votre cas, discutez de vos raisons avec votre partenaire et faites-lui comprendre pourquoi vous choisissez de ne pas y assister. Puis, aidez-la à trouver un partenaire de travail en qui vous avez tous les deux confiance pour l'accompagner au cours du travail et de l'accouchement.

Section preview: 
À VENIR DANS CETTE SECTION

a. Les sentiments du père face à l'accouchement

Voici ce que vous pourriez ressentir à la veille de l'accouchement.

  • Vous êtes excité de savoir que le bébé va enfin venir au monde.
  • Vous vous inquiétez de ne pas arriver à temps à l'hôpital. Vous craignez que les choses se passent mal pour votre partenaire ou votre bébé.
  • Vous vous sentez dépassé par la vitesse à laquelle les choses se passent.
  • Vous ne savez pas trop ce qui se passe et ce que vous devriez faire.
  • Vous espérez que vous serez capable d'aider à calmer les douleurs de votre partenaire.
  • Vous vous sentez prêt à vivre cette expérience.

b. Les conseils pour bien se préparer à l'accouchement

Voici quelques conseils pour vous aider à mieux vous préparer en prévision de la naissance de votre enfant.

C. LE NOUVEAU PAPA

Ça y est, le bébé est enfin arrivé! L'accouchement est déjà derrière vous et le bébé est à la maison. Vous serez sans doute étonné de voir à quel point un si petit être peut bouleverser votre vie. Ne vous inquiétez pas. Au fur et à mesure que vous apprendrez à mieux connaître votre bébé, vous verrez que les choses reprendront leur cours normal. Cela peut prendre quelques mois. Profitez bien de ces moments uniques avec votre petite famille.

 

Section preview: 
À VENIR DANS CETTE SECTION

a. Les sentiments du nouveau père

La naissance d'un bébé ne laisse personne indifférent. Chacun la vit à sa façon. Le père n'échappe pas aux divers sentiments qu'une naissance peut susciter.

Vous trouverez dans cette section des conseils pour vous aider à vous adapter à votre nouveau rôle de père.

Section preview: 
À VENIR DANS CETTE SECTION

1. Les sentiments

En tant que père, vous vivrez une gamme d'émotions lors de la naissance de votre enfant. Vous pourriez être surpris par l'amour intense que vous ressentirez pour lui ainsi que par les sentiments de tendresse que le bébé vous inspirera.

Tout comme pour les nouvelles mères, il arrive que les nouveaux pères ne ressentent pas un amour instantané pour leur bébé. Ne vous inquiétez pas, il faut se donner du temps.

Section preview: 
À VENIR DANS CETTE SECTION

Vérifiez vos connaissances

Voici une activité qui vous permettra de mieux comprendre les sentiments que la naissance d'un bébé peut susciter chez le nouveau papa.

Cliquez sur le bouton d'option correspondant à la réponse de votre choix et validez en cliquant sur le bouton «Vérifier».

1

Lors de la naissance d'un bébé, le nouveau papa :

a) est heureux, fier et excité.
b) est nerveux à l'idée de ramener un si petit bébé à la maison.
c) est inquiet de ne pas se sentir aussi heureux qu'il le devrait.
d) toutes ces réponses.
Bonne réponse! Il est normal d'avoir des sentiments partagés. La naissance d'un bébé est un événement fantastique. Partager l'expérience de l'accouchement et tenir votre bébé dans vos bras laissent un souvenir unique. Un moment vous vous sentez heureux, fier et excité, l'instant d'après vous êtes inquiet pour la suite des choses. Est-ce que je serai un bon père? Est-ce que je saurai bien prendre soin de mon enfant? Les pères sont aussi parfois inquiets de ne pas se sentir aussi heureux qu'ils le devraient. Mauvaise réponse! Il est normal d'avoir des sentiments partagés. La naissance d'un bébé est un événement fantastique. Partager l'expérience de l'accouchement et tenir votre bébé dans vos bras laissent un souvenir unique. Un moment vous vous sentez heureux, fier et excité, l'instant d'après vous êtes inquiet pour la suite des choses. Est-ce que je serai un bon père? Est-ce que je saurai bien prendre soin de mon enfant? Les pères sont aussi parfois inquiets de ne pas se sentir aussi heureux qu'ils le devraient.

Vérifier votre réponse

2

Au cours des premiers jours après la naissance du bébé, le nouveau papa :

a) est souvent étonné par le bébé et complètement absorbé par lui.
b) est totalement indifférent et laisse sa partenaire s'en occuper.
c) ne devrait pas le prendre dans ses bras, car il pourrait lui faire mal.
d) ne s'occupe pas de lui, car il a surtout besoin de sa mère.
Bonne réponse! Le nouveau papa est souvent étonné par le bébé et complètement absorbé par lui. Vous serez peut-être surpris de la force de vos sentiments. Vous pourriez ressentir très fortement le besoin de voir, de tenir et de toucher votre bébé. N'hésitez pas à le prendre dans vos bras; c'est bon pour le bébé et pour vous! Mauvaise réponse! Le nouveau papa est souvent étonné par le bébé et complètement absorbé par lui. Vous serez peut-être surpris de la force de vos sentiments. Vous pourriez ressentir très fortement le besoin de voir, de tenir et de toucher votre bébé. N'hésitez pas à le prendre dans vos bras; c'est bon pour le bébé et pour vous!

Vérifier votre réponse

3

Au cours des premiers jours à la maison, le père pourrait se sentir :

a) reposé et en pleine forme.
b) fatigué et un peu dépassé par les évènements.
c) indifférent à tout ce qui se passe autour de lui.
d) frustré de ne plus avoir le temps de regarder la télévision.
Bonne réponse! Au retour à la maison de votre partenaire et du bébé, vous pourriez être très surpris de voir tout le temps qu'il faut accorder à un nouveau-né. Vous pourriez aussi être étonné de voir le peu de temps qu'il reste aux nouveaux parents pour dormir. Certains pères pensent que la mère sait naturellement comment s'occuper de son bébé. Ils sont surpris lorsque leur partenaire leur demande de l'aide ou des conseils. Votre partenaire à besoin de vous plus que jamais.Mauvaise réponse! Au retour à la maison de votre partenaire et du bébé, vous pourriez être très surpris de voir tout le temps qu'il faut accorder à un nouveau-né. Vous pourriez aussi être étonné de voir le peu de temps qu'il reste aux nouveaux parents pour dormir. Certains pères pensent que la mère sait naturellement comment s'occuper de son bébé. Ils sont surpris lorsque leur partenaire leur demande de l'aide ou des conseils. Votre partenaire à besoin de vous plus que jamais.

Vérifier votre réponse

4

Le nouveau-né est :

a) très fragile et il est difficile de savoir si tout est normal.
b) insensible aux personnes qui l'entourent autre que sa mère.
c) peu intéressant pour le père.
d) trop petit pour comprendre quoi que ce soit.
Bonne réponse! Beaucoup de jeunes pères sont inquiets de savoir si le bébé est normal. Ils n'ont souvent aucune idée de ce dont un nouveau-né a l'air et ils ne savent pas à quoi s'attendre. Ils s'inquiètent de la santé du bébé et ils ont peur de lui faire mal sans le vouloir. Il faut bien sûr le manipuler avec soin, mais n'hésitez pas à le toucher et à le prendre dans vos bras. Cela vous permettra de tisser des liens étroits avec votre enfant.Mauvaise réponse! Beaucoup de jeunes pères sont inquiets de savoir si le bébé est normal. Ils n'ont souvent aucune idée de ce dont un nouveau-né a l'air et ils ne savent pas à quoi s'attendre. Ils s'inquiètent de la santé du bébé et ils ont peur de lui faire mal sans le vouloir. Il faut bien sûr le manipuler avec soin, mais n'hésitez pas à le toucher et à le prendre dans vos bras. Cela vous permettra de tisser des liens étroits avec votre enfant.

Vérifier votre réponse

5

La plupart des nouveaux pères sont préoccupés par :

a) l'achat des couches et des vêtements pour le bébé.
b) les finances de la famille.
c) l'achat d'une nouvelle voiture.
d) l'aspect pratique des choses.
Bonne réponse! La plupart des nouveaux pères sont préoccupés par l'aspect pratique des choses. Le revenu familial sera peut-être moins élevé pour quelque temps. Le coût des couches, des vêtements pour le bébé et de la nourriture peut paraître élevé.Mauvaise réponse! La plupart des nouveaux pères sont préoccupés par l'aspect pratique des choses. Le revenu familial sera peut-être moins élevé pour quelque temps. Le coût des couches, des vêtements pour le bébé et de la nourriture peut paraître élevé.

Vérifier votre réponse

6

Au sujet de la sexualité, les nouveaux pères :

a) ne sont habituellement pas préoccupés.
b) ont hâte de reprendre les activités sexuelles d'avant.
c) n'ont pas le temps d'y penser, car le bébé prend tout le temps libre.
d) sont préoccupés par la reprise des activités avec leur partenaire.
Bonne réponse! La plupart des hommes sont préoccupés par la sexualité après l'accouchement. Le nouveau père peut se demander quand il pourra reprendre les relations sexuelles avec sa partenaire et si cela pourrait lui faire mal. Il pourrait aussi se préoccuper de la contraception. Il est aussi commun de voir des pères qui se sentent négligés. Tous s'intéresseront au bébé; particulièrement votre partenaire. Vous pourriez vous sentir mis de côté. Mauvaise réponse! La plupart des hommes sont préoccupés par la sexualité après l'accouchement. Le nouveau père peut se demander quand il pourra reprendre les relations sexuelles avec sa partenaire et si cela pourrait lui faire mal. Il pourrait aussi se préoccuper de la contraception. Il est aussi commun de voir des pères qui se sentent négligés. Tous s'intéresseront au bébé; particulièrement votre partenaire. Vous pourriez vous sentir mis de côté.

Vérifier votre réponse

2. Les solutions

Voici quelques conseils pour vous aider à mieux vous adapter à la vie avec votre nouveau-né.

 

 

 

 

 

b. Le guide du nouveau père

Vous n'êtes pas seul! La plupart des nouveaux pères passent par une période de confusion et d'ajustement. Ce n'est pas toujours facile, mais c'est tout à fait normal. Les suggestions qui suivent pourraient vous aider lors de l'apprentissage de votre rôle de père.

 

 

 

c. Le père et l'allaitement maternel

En tant que père d'un bébé allaité, vous êtes essentiel à la réussite de l'expérience d'allaitement. Pendant la grossesse, renseignez-vous avec votre partenaire au sujet des avantages de l'allaitement maternel. Discutez de vos préoccupations avec votre partenaire et toute autre personne qui vous offrira du soutien pendant cette période (votre infirmière ou votre médecin, par exemple). Discutez-en avant la naissance du bébé.

Voici comment le père peut contribuer à faire de l'allaitement une réussite.

d. La dépression post-partum

Si vous remarquez que votre partenaire est triste pour de longues périodes et qu'elle a de la difficulté à gérer ses sentiments, appelez un professionnel de la santé. La dépression post-partum peut survenir dans les deux à trois semaines suivant l'accouchement ou plusieurs mois plus tard, parfois même jusqu'à deux ans après l'accouchement. Cela peut aussi arriver à une femme qui adopte un enfant. Ce genre de dépression semble se produire plus souvent s'il y a des antécédents familiaux, mais survient aussi sans raison apparente et sans avertissement.

La femme qui souffre de dépression post-partum se sent triste, malheureuse et anxieuse. Ces sentiments perdurent au-delà de deux semaines. Les sentiments et les symptômes sont semblables à ceux des baby blues, mais ils sont plus intenses et durent plus longtemps. Un professionnel de la santé travaillera avec votre partenaire afin de trouver le meilleur traitement pour elle. Vous trouverez plus d'information à ce sujet au module 8 intitulé « Famille en santé ».

http://www.lavieavecunnouveaubebe.ca/index_fr.htm

e. Les pleurs du bébé

Il est normal pour un bébé de pleurer. Pleurer est le seul moyen dont le bébé dispose pour vous dire que quelque chose ne va pas. L'ennui, le besoin d'être changé de couche ou d'être cajolé peut faire pleurer un bébé. Il pleure aussi lorsqu'il est malade, qu'il est dans une situation inconfortable ou qu'il se sent seul. Il peut aussi pleurer parce qu'il a faim; toutefois, les pleurs sont un indicateur tardif signalant que le bébé a faim. Le bébé qui pleure parce qu'il a faim pourrait être trop agité pour être nourri. Il est important de reconnaître les premiers signes de la faim de votre bébé. Veuillez consulter le Module 4 pour obtenir des renseignements sur les signes courrants de la faim chez le nourrisson.

La plupart des bébés ont une période difficile chaque jour et il sera plus difficile de les consoler à ce moment-là. En moyenne, un bébé de six semaines pleure deux à trois heures par période de 24 heures. Certains bébés pleurent parce qu'ils ont des coliques. Parfois, les pleurs peuvent durer jour et nuit. Les pleurs sont difficiles à supporter. Les parents deviennent souvent frustrés et fâchés. Vous pourriez vous sentir fatigué, seul, incompétent, désappointé et désespéré.

Section preview: 
À VENIR DANS CETTE SECTION

1. Les trucs pour consoler votre bébé

Voici quelques conseils pour faire cesser les pleurs de votre bébé.

 

 

 

 

 

2. Le bébé qui pleure sans arrêt

Certains bébés qui pleurent demeurent inconsolables. Entendre un bébé pleurer sans cesse est difficile à supporter. N'hésitez pas à prendre congé pour quelques instants. Si vous avez l'impression que vous allez perdre patience, voici ce que vous pouvez faire.

Si vous avez l'impression que votre bébé a pleuré sans arrêt pendant des heures et que rien ne semble l'aider, vous serez probablement épuisé et en colère. Peu importe vos sentiments, ne le secouez jamais.

 

 

 

 

 

 

3. Le syndrome du bébé secoué

Voici ce qui arrive lorsqu'on secoue un bébé.

  • Votre bébé aura mal et il aura peur, ce qui le fera pleurer encore plus fort.
  • Lorsque vous secouez votre bébé, sa tête ballottera dans un mouvement de va-et-vient. Le bébé n'est pas assez fort pour l'arrêter.
  • La tête des bébés est grosse par rapport au reste du corps. Leur cou est très faible. C'est pourquoi vous devez supporter leur tête lorsque vous les soulevez et que vous les déposer.
  • Le cerveau de votre bébé est fragile. Lorsqu'un bébé est secoué, le cerveau frappe contre l'intérieur de sa tête. Le cerveau peut saigner. Cela peut provoquer des convulsions, des troubles d'apprentissage, des troubles de comportement ou même endommager le cerveau.
  • Les bébés de 11 mois et moins sont facilement blessés s'ils sont secoués. Même les enfants plus âgés peuvent être blessés. Lancer un bébé dans les airs ou le balancer sans supporter sa tête peut aussi causer des dommages.

Parlez à tous ceux qui s'occupent de votre bébé : les enfants plus âgés, les gardiennes, les amis, la famille, les intervenants des services de garde. Dites-leur d'être prudent et de ne jamais secouer votre bébé. Ne laissez jamais votre bébé seul avec quelqu'un qui a un tempérament violent ou avec quelqu'un que vous ne connaissez pas.

Si un bébé semble ne plus respirer, composez le 911. Secouer un bébé ne le fera pas recommencer à respirer et pourrait plutôt le blesser.

 

Attention! Ne secouez jamais votre bébé. Il ne faut que quelques secondes pour infliger une blessure à vie.

 

Visitez le site Web du Bureau de santé de l’est de l’Ontario pour plus d’information

 

LE MOT DE LA FIN

Tout comme pour la mère, devenir père implique aussi de se sentir à l'aise dans les soins à donner au nouveau-né. Au fur et à mesure que la relation avec votre enfant se développera, vous ressentirez plus de confiance en vous et de satisfaction dans le rôle que vous jouez au sein de la famille.

Offrez à votre enfant amour et affection. Cela est beaucoup plus important que les cadeaux matériels. Vous profiterez tous les deux de cette belle relation affective. Un père engagé et attentif joue un rôle important dans le bien-être émotif, social et mental de son enfant, non seulement lorsqu'il est petit mais pour le reste de sa vie.

Pour plus d'information et de soutien, visitez :

Le site Web du Canadian Father's Involvement Initiative à http://www.cfii.ca/(certaines ressources disponibles en français)

 

Site Web du Bureau de santé de l’est de l’Ontario